Carrefour jeunesse-emploi de Côte-des-Neiges/Ville-Mont-Royal/Outremont

(CJE de CDN/VMT/O ou CJE CDN)


Le CJE CDN à l'image des autres CJEs du Québec est une institution originale et unique sur son territoire. C'est un organisme communautaire fondé en 1997 et desservant les jeunes de 16 à 35 ans du territoire de Côte-des-Neiges, d'Outremont et de Mont-Royal. Il dispense des services gratuits d'informations, de conseils et d'accompagnement aux jeunes à la recherche principalement d'un emploi, d'une formation adaptée ou désireux de lancer un projet ou une entreprise. L'objectif que nous poursuivons est de faciliter l'insertion sociale et professionnelle des jeunes qui fréquentent le Carrefour. Ces services ne sont ni publics, ni privés mais communautaires.

Par ailleurs le CJE est dirigé par un Conseil d'administration qui se veut représentatif des forces sociales du milieu. En effet le Conseil est composé de représentants de divers collèges électoraux (jeunes, employés de l'organisme, milieux de l'éducation, des affaires, des services parapublics, des organismes communautaires et de professions libérales).


On compte 20 CJEs sur l'Île de Montréal et 111 sur l'ensemble du territoire du Québec. Les CJEs ont tous la même mission mais peuvent librement concevoir des programmes de services en fonction des besoins de leur milieu et des demandes des populations jeunes. Ils sont mis en place dans un territoire déterminé à la suite d'une large consultation des organismes qui y sont implantés et qui concluent en toute fin à une forme de programmation sociale à implanter en faveur des jeunes.


Le financement des CJEs du Québec a été rendu possible à la suite d'une décision du Premier Ministre du Québec, monsieur Jacques Parizeau, en 1995. Son gouvernement a tenu à ce que les jeunes en démarche d'insertion sociale et professionnelle puissent disposer de services d'aide conçus et dispensés principalement par des professionnels et des jeunes. Les gouvernements qui se sont succédé ont toujours reconnu la pertinence et l'utilité de la formule CJE.


Les CJEs disposent d'un personnel stable de cinq à quinze personnes et peuvent promouvoir de nouveaux programmes soit en cherchant un autofinancement soit en s'adressant à d'autres bailleurs de fonds.


Le CJE de CDN en 2018 a un personnel permanent de 14 personnes auquel il faut ajouter une trentaine de contractuels embauchés dans plusieurs projets.

 

Le service de recherche et de développement du CJE de CDN
Parmi les services et programmes implantés au CJE de CDN se trouve un service de R.D. ou Recherche et développement. Dès la fondation de l'organisme, les responsables du CJE ont tenu à ce que des activités de connaissance du milieu, des acteurs institutionnels, des populations et de leurs besoins soient entreprises. Et cela fut fait d'abord par une recherche de partenariats avec des organismes universitaires, publics et parapublics, par la réalisation au tout début de travaux modestes puis par la prise en charge d'études et de travaux souvent plus ambitieux.
Face à la carence de services d'études dédiées aux organismes  communautaires, ou aux coûts souvent prohibitifs de ces études, ou encore aux lenteurs des réalisations de ces études, le CJE a décidé après trois ans de démarches de prendre différentes mesures dont celle de ne compter que sur elle-même. Les études entreprises par le CJE  sont  destinées à répondre à ses besoins et également à ceux d'autres organismes communautaires parmi lesquels  font partie les CJEs du reste du Québec.


Fort de réalisations de recherches appréciées, le CJE de CDN a été choisi pour prendre la tête d'un regroupement de services de recherche sociale. En 2004, un consortium d'organismes publics, municipaux et communautaires a été constitué sous la coordination du CJE de CDN. Il s'agissait de recueillir suffisamment d'argent pour acheter des données provenant de pourvoyeurs d'informations et principalement, au début de notre expérience, de Statistique Canada.

Cette initiative s'inscrivait dans le cadre d'un programme mis en place par le Conseil canadien de développement social. Ce programme portait le nom de SACASS (Stratégie d'accès communautaire aux statistiques sociales). Aujourd'hui nous parlons du Programme de données communautaires (PDC) qui réunit une trentaine de consortiums au Canada. Ce programme a offert à la communauté montréalaise de se doter d'un forum de chercheurs, attachés pour certains aux institutions publiques et pour d'autres à des organismes communautaires. Ce regroupement a également permis à de nombreux experts formés par les Universités principalement québécoises de s'associer à la réalisation de projets de recherche. C'est dans ce cadre que des stages de recherche sociale sont également offerts à des professionnels issus de nos Universités ou à des jeunes en cours de formation.


Quelques projets du CJE de CDN
Les projets offerts au cours des années 1998-2018 par le CJE de CDN aux organismes communautaires et aux services publics ont porté sur plusieurs sujets.  étude des caractéristiques démographiques et des acteurs institutionnels concernant

    1. les jeunes de 16 à 35 ans au Québec et par CJE,
    2. les immigrants et les minorités visibles du Québec par CJE,
    3. la population du Québec par CJE, par Subdivision de recensement et par Municipalité régionale de comté
    4. la population du Canada par SDR, "County", Région, province

Les travaux portent aussi sur:

    1. la production d'applications Web à partir de divers logiciels (ArcGIS, MapInfo, Géoclip Solo, Géoclip Serveur)
    2. certains phénomènes à l'échelle de la planète ou de certaines régions du monde (les matières premières dans le monde, l'économie sociale et solidaire,
    3. la visualisation de données démographiques par pays, régions, territoire,
    4. la production d'Atlas sur divers sujets (coopératives, logements sociaux, services de garde à l'enfance, programmes et services en entrepreneuriat et en employabilité, défavorisations matérielles et sociales des régions québécoises, les lieux de culte, les établissements d'enseignement, les services aux communautés culturelles, ...)

D'autres travaux sont aussi entrepris sur demande.